Accueil | L'histoire du sport | Le sport moderne

Le sport moderne

Flamme olympique

L’influence des intellectuels – Le génie de Rousseau

Au cours du XVIIIe siècle, période qualifiée d’âge des Lumières, des philosophes remirent en question les méthodes d’éducation de la jeunesse, souvent basées sur des modèles inadéquats convenant plutôt à des adultes. Plusieurs d’entre eux préconisaient une nouvelle manière de percevoir l’activité physique et de l’intégrer au domaine de l’éducation. Jean-Jacques Rousseau écrivit d’ailleurs que « L’entraînement corporel, bien qu’il ait été négligé, constitue la partie la plus importante de l’éducation. Cette importance vient du fait que non seulement l’enfant sera en bonne santé et robuste, il pourra en retirer un bienfait moral qui fut jusque-là complètement oublié. »

Par leurs opinions, les intellectuels du Siècle des lumières permirent à l’activité physique d’entrer en force dans l’ère moderne et de prendre enfin une plus grande place dans le domaine de l’éducation. Les naturalistes, notamment, croyaient que les instincts naturels de l’homme, tel le besoin de bouger et de pratiquer un sport, ne devaient pas être réfrénés, mais plutôt servir à développer les bases d’une société. Inspirés par leurs écrits, de nombreux pédagogues introduisirent l’exercice dans les écoles afin de stimuler le développement des jeunes. Cette époque favorisa l’émergence d’un concept bien connu aujourd’hui :
l’éducation physique.

PLUS LOIN+SPORT est optimisé pour les navigateurs récents, tels que Firefox 3 ou Internet Explorer 7.