Accueil | L'histoire du sport | Les Jeux panhelléniques

Les Jeux panhelléniques

Flamme olympique

Olympie – Les vestiges du passé

Aujourd’hui site archéologique, Olympie fut jadis un prestigieux sanctuaire religieux où se déroulait l’une des plus importantes compétitions sportives connues de l’homme : les Jeux olympiques. Dès l’an 776 avant Jésus-Christ, l’endroit situé dans une vallée du Péloponnèse accueillait tous les quatre ans des athlètes en provenance des quatre coins de la Grèce. Si personne n’y habitait toute l’année, mis à part quelques prêtres et employés d’entretien, Olympie pouvait recevoir jusqu’à 40 000 visiteurs lors des compétitions.

Au cours de l’Antiquité, Olympie se trouvait sur un territoire administré par une cité voisine, Élis. Ce sont les Éliens qui organisaient le plus important des Jeux panhelléniques, finançant le tout grâce aux revenus du sanctuaire. Olympie était divisée en deux sections séparées par un mur. La première, qualifiée de « profane », abritait les installations d’entraînement et de compétition, alors que la seconde, appelée « espace sacré », regroupait les temples et les autels.

PLUS LOIN+SPORT est optimisé pour les navigateurs récents, tels que Firefox 3 ou Internet Explorer 7.